Devenir membre
Accueil > Actualités > Actualité détail
News
Activités Afite
Communiqués de presse
Agenda
Nominations


L'AFITE est membre de


Ils soutiennent l'AFITE

La Commission s'attaque au problème de la pauvreté et à favoriser le développement durable au niveau mondial

La Commission européenne a adopté le 2 juin une communication visant à contribuer à l'élaboration de la position de l’UE dans les négociations internationales sur les objectifs de développement durable (ODD).

Les ODD ont succédé aux objectifs du millénaire pour le développement (OMD) et sont destinés à renforcer l’engagement de la communauté internationale en faveur de l’éradication de la pauvreté et du développement durable, problèmes qui menacent la vie des générations actuelles et futures. La communication de la Commission décrit des principes clés et propose des domaines prioritaires et des objectifs potentiels pour l'après-2015 ; elle est conçue comme une étape vers la définition d’un nombre limité d’objectifs de développement durable.

Les objectifs de développement durable contribueront à l'élaboration d'un nouveau cadre international qui prendra le relais des objectifs du millénaire pour le développement. Ce cadre sera universel et s’appliquera à tous, sur la base d’un partenariat entre l'ensemble des pays, ainsi qu’avec la société civile et le secteur privé. Tous les pays devraient apporter leur juste contribution aux efforts mondiaux et rendre des comptes à leurs citoyens et à la communauté internationale. Le cadre sera fondé sur les trois dimensions du développement durable: sociale, environnementale et économique. Aussi aura-t-il également des avantages tangibles pour les citoyens européens: continuer à promouvoir et à encourager les moteurs d'une croissance inclusive et durable, améliorer les conditions sociales et disposer d'un environnement plus propre et plus sain. 

Domaines prioritaires proposés

La proposition de la Commission en appelle à s'attaquer à des problèmes d'intérêt mondial tels que la pauvreté, les inégalités, la santé, la sécurité alimentaire, l’enseignement, l’égalité entre les hommes et les femmes, l’eau et l'assainissement, l'énergie durable, le travail décent, la croissance inclusive et durable, la consommation et la production durables, la biodiversité, la dégradation des sols et les mers et océans.

Le cadre pour l’après-2015 devrait également garantir une approche fondée sur les droits et traiter les questions de justice, d’égalité et d’équité, de bonne gouvernance, de démocratie et d’État de droit et œuvrer pour des sociétés pacifiques et exemptes de violence.

Prochaines étapes

La communication va maintenant être examinée par le Conseil des ministres et le Parlement européen. Les résultats de cet examen orienteront la position de l’Union lors des négociations au niveau des Nations unies et alimenteront la préparation du rapport du secrétaire général des Nations unies concernant le cadre pour l’après-2015, qui devrait être présenté dans le courant de l’année. Les conclusions du groupe de travail ouvert devraient être publiées le mois prochain.

Contexte

La communication adoptée s’appuie sur de précédentes positions de l’UE énoncées dans les conclusions du Conseil de juin 2013 sur le «Programme général pour l'après-2015» et sur une précédente communication intitulée: «Une vie décente pour tous: éradiquer la pauvreté et offrir au monde un avenir durable.» Elle se fonde également sur les discussions internationales relatives au développement durable et à l’éradication de la pauvreté, en particulier au sein du groupe de travail ouvert des Nations unies sur les objectifs de développement durable, ainsi que sur des consultations publiques.

Lors de l'évènement spécial consacré aux objectifs du millénaire pour le développement, organisé par l’Assemblée générale des Nations unies en septembre 2013, les principaux paramètres du programme de développement pour l’après-2015 avaient déjà été définis d'un commun accord, sur la base des progrès réalisés concernant les OMD et des résultats de la conférence Rio + 20, où il a été convenu de mettre sur pied des objectifs de développement durable (ODD). La communication publiée aujourd’hui vise à préciser la position de l’UE dans les négociations portant sur la fixation des objectifs de développement durable.

Lors d'un sommet des Nations unies en 2000, huit objectifs du millénaire pour le développement ont été convenus, lesquels devront être atteints d’ici à 2015. Connus sous l'appellation d'OMD, ils couvrent des domaines tels que l’éradication de la pauvreté, l’égalité des sexes, la réduction de la mortalité infantile, le VIH, la préservation de l'environnement et le développement. Des progrès remarquables ont été accomplis dans la réalisation de ces objectifs, mais alors que l’échéance de 2015 se rapproche, des problèmes importants subsistent dans de nombreux pays. Les ODD seront la pièce maîtresse d’un cadre qui vise à résoudre les problèmes en suspens en s'attaquant conjointement au problème de la pauvreté et du développement durable.

Pour en savoir plus...

Publié le 03/06/2014




Nous suivre
Agenda
<< Juillet 2024 >>
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
Parutions
État des lieux et perspectives de déploiement du CCUS en France » (juillet 2024)
Accélérer la transition écologique avec les achats
Rapport annuel 2023 de l'Autorité environnementale
La production, la consommation et le prix de l’électricité aux horizons 2035 et 2050
Nominations
IGEDD - MTECT
Inspectrice·eur·s généraux de l'environnement et du développement durable
DREAL Grand Est
HOELTZEL Marc
Groupe Isoskèle
DUPOUY Jean-Marc
Office du Bâtiment Grand Paris
ZACCAGNINO Dominique