Devenir membre
Accueil > Actualités > Actualité détail
News
Activités Afite
Communiqués de presse
Agenda
Nominations


L'AFITE est membre de


Ils soutiennent l'AFITE

Ambition de l'Europe dans les négociations mondiales sur la biodiversité

Du 14 au 29 mars, l'Union participera à la reprise des réunions mondiales sur la biodiversité afin de faire progresser l'élaboration du cadre mondial de la biodiversité pour l'après-2020, un nouvel accord mondial visant à enrayer et inverser la perte de plantes, d'animaux et d'écosystèmes sur la planète.

Prenant place à Genève, les discussions font office de dernière session officielle permettant aux gouvernements de négocier cet accord mondial, unique dans la décennie, avant son adoption lors du sommet de la COP 15, la conférence des Nations unies sur la biodiversité qui se tiendra à Kunming, en Chine, dans le courant de l'année. Le cadre guidera l'action mondiale en faveur de la nature et des personnes, action qui est essentielle pour lutter contre le changement climatique et construire un monde plus juste, plus sûr et plus sain pour chacun, partout.

L'UE a ouvert la voie en travaillant avec des pays partageant la même vision en vue de parvenir à un accord ambitieux, grâce à des objectifs mesurables permettant de s'attaquer aux causes directes et indirectes des pertes, des dispositions beaucoup plus strictes en matière de surveillance et de révision, et des moyens de mise en œuvre plus clairs.

L'Union négociera au minimum les éléments suivants du cadre:

  • des objectifs ambitieux, mesurables et assortis d'échéances qui viseront la restauration, la résilience et la protection adéquate de tous les écosystèmes de la planète d'ici à 2050;
  • des objectifs permettant de s'attaquer aux facteurs directs et indirects de la perte de biodiversité et de veiller à l'utilisation durable des ressources naturelles, y compris l'objectif 30x30 visant à protéger au moins 30 % des terres et des océans de la planète d'ici à 2030;
  • des dispositions opérationnelles pour mobiliser des fonds et d'autres moyens de mise en œuvre. Dans ce contexte, en septembre, la présidente Von der Leyen a annoncé que l'Union doublerait son financement international en faveur de la biodiversité, en particulier pour les pays les plus vulnérables;
  • des procédures de mise en œuvre, de surveillance et de révision bien plus strictes, incluant la transparence de la mise en œuvre prévue, l'établissement de rapports, l'analyse des lacunes au niveau mondial et un bilan, éventuellement accompagné d'un redoublement des efforts si nécessaire;
  • la mise en œuvre efficace de l'objectif de la 3e convention sur la biodiversité concernant l'accès juste et équitable aux avantages tirés de l'utilisation des ressources génétiques liées à la biodiversité et le partage de ces avantages, ce qui garantit dans le même temps que la science, la recherche et l'innovation peuvent continuer à apporter tous ces avantages, qui soutiennent également la mise en œuvre des autres objectifs; et
  • assurer le respect des droits des peuples indigènes et la participation pleine et effective des parties prenantes et des peuples indigènes.

L'Union s'appuiera sur les bons résultats de l'Assemblée des Nations unies pour l'environnement qui s'est tenue la semaine dernière à Nairobi, notamment sur la définition convenue de solutions fondées sur la nature, qui sont essentielles pour la nature, les personnes et le climat.

Contexte

Le rapport d'évaluation mondiale sur la biodiversité de l'IPBES et la contribution au 6e rapport d'évaluation du groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat publiée récemment soulignent que le monde dispose d'une très brève fenêtre d'action pour garantir un avenir vivable. Ils appellent à des actions urgentes en faveur de la restauration des écosystèmes dégradés, à prendre au cours de la décennie à venir, pour atténuer les effets du changement climatique, notamment en restaurant les zones humides et les rivières, les forêts et les écosystèmes agricoles.

La conférence des Nations unies sur la biodiversité (COP 15) se déroule en deux parties. La première a eu lieu à Kunming et virtuellement du 11 au 15 octobre 2021, avec une série de réunion de haut niveau. Les parties à la convention sur la diversité biologique y ont réaffirmé leur engagement à réaliser la vision «Vivre en harmonie avec la nature» en adoptant la déclaration de Kunming. Cette déclaration doit maintenant se traduire par un soutien politique concret en faveur d'un cadre mondial ambitieux en matière de biodiversité pour l'après-2020 puis par sa mise en œuvre intégrale.

La seconde partie de la COP 15 aura lieu en présentiel, également à Kunming, plus tard en 2022. Les parties se réuniront alors pour conclure les négociations et décider d'un nouveau cadre mondial en matière de biodiversité pour l'après-2020.

Dans le cadre du pacte vert pour l'Europe, la Commission européenne a adopté l'année dernière la stratégie de l'UE en faveur de la biodiversité, qui vise à favoriser le rétablissement de la biodiversité en Europe d'ici à 2030. Dans le cadre de cette stratégie, la Commission doit présenter ce mois-ci la toute première loi de restauration de la nature. 

Pour en savoir plus

Protection de la biodiversité dans le monde – vers un accord international lors de la COP 15

L'UE à l'Assemblée des Nations unies pour l'environnement

Boîte à outils: plaidoyer en faveur de la nature

L'engagement des dirigeants pour la nature

Pour en savoir plus...

Publié le 16/03/2022




Nous suivre
Agenda
<< Juillet 2024 >>
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
Parutions
État des lieux et perspectives de déploiement du CCUS en France » (juillet 2024)
Accélérer la transition écologique avec les achats
Rapport annuel 2023 de l'Autorité environnementale
La production, la consommation et le prix de l’électricité aux horizons 2035 et 2050
Nominations
IGEDD - MTECT
Inspectrice·eur·s généraux de l'environnement et du développement durable
DREAL Grand Est
HOELTZEL Marc
Groupe Isoskèle
DUPOUY Jean-Marc
Office du Bâtiment Grand Paris
ZACCAGNINO Dominique