Devenir membre
Accueil > Actualités > Actualité détail
News
Activités Afite
Communiqués de presse
Agenda
Nominations


L'AFITE est membre de


Ils soutiennent l'AFITE

Le Sénat souhaite le maintien des compétences "eau" et "assainis­sement" dans les communes

Le Sénat a adopté la proposition de loi pour le maintien des compétences "eau" et "assainissement" dans les compétences optionnelles des communautés de communes

Jeudi 23 février 2017, le Sénat a examiné la proposition de loi pour le maintien des compétences "eau" et "assainissement" dans les compétences optionnelles des communautés de communes présentée par MM. Bruno RETAILLEAU (Les Républicains - Vendée), François ZOCCHETTO (UDI-UC - Mayenne), Philippe BAS (Les Républicains - Manche), Mathieu DARNAUD (Les Républicains - Ardèche) et plusieurs de leurs collègues

Cette proposition de loi vise à maintenir les compétences relatives à l'eau et à l'assainissement dans les compétences optionnelles des communautés de communes, en écartant le caractère obligatoire du transfert de ces compétences des communes aux communautés de communes dont elles sont membres, prévu par la loi du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la République, dite loi NOTRe.

Les auteurs et le rapporteur de la proposition de loi estiment que :

  • ces compétences doivent s'exercer au niveau le plus pertinent qui relève de considérations matérielles et techniques dépendant des caractéristiques propres de chaque territoire ;
  • le renoncement au transfert obligatoire doit permettre de faciliter la mise en place des nouvelles intercommunalités.

En séance publique, les sénateurs ont adopté des dispositions visant à :

  • élargir le champ d'application de la proposition de loi afin que les compétences relatives à l'eau et à l'assainissement soient également maintenues en 2020 dans les compétences optionnelles des communautés d'agglomération (amts 1 rect quinquies et 2 rect bis - art. unique) ;
  • relever de 3 000 à 5 000 le seuil du nombre d'habitants à partir duquel les nouvelles intercommunalités devront équilibrer leurs budgets annexes de l'eau et de l'assainissement par les seules redevances des usagers (amt 4 rect - art. add. après art. unique) ;
  • maintenir la répartition actuelle des compétences en matière d'assainissement et d'eau au sein de la métropole dans les cas où cette solution apparaît la plus satisfaisante (amt 5 rect bis - art. add. après art. unique) ;
  • séparer la compétence « eaux pluviales » de la compétence « assainissement » afin de permettre aux communautés de communes qui font le choix d'exercer la compétence assainissement, de ne pas intégrer la compétence eaux pluviales (amt 7 rect - art. add. après art. unique).

Le Sénat a adopté ce texte.

Pour en savoir plus...

Publié le 24/02/2017




Nous suivre
Agenda
<< Juillet 2024 >>
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
Parutions
La politique industrielle de l’UE en matière d’hydrogène renouvelable
Performances et gouvernance des filières à responsabilité élargie du producteur
Plan National Integre Energie - Climat (PNIEC) de la France
Changement climatique : nous ne sommes pas prêt⸱es !
Nominations
France gaz
MARTIN Frédéric
MTECT
HUET Brice
Ministère de l'Agriculture
GUTTON Martin
IGEDD - MTECT
Inspectrice·eur·s généraux de l'environnement et du développement durable