Devenir membre
Accueil > Actualités > Actualité détail
News
Activités Afite
Communiqués de presse
Agenda
Nominations


L'AFITE est membre de


Ils soutiennent l'AFITE

COP21 : L'accord de Paris sur les changements climatiques est adopté

Un accord historique pour lutter contre le changement climatique et mettre en oeuvre les mesures et investissements pour un avenir résilient, durable et bas carbone a été adopté par 195 nations le 12 décembre 2015 à Paris.

L'Accord de Paris rassemble pour la première fois toutes les nations dans une cause commune en fonction de leurs responsabilités historiques, actuelles et futures.

L'objectif principal de l'accord universel est de maintenir l'augmentation de la température mondiale bien en dessous de 2 degrés Celsius et de mener des efforts encore plus poussés pour limiter l'augmentation de la température à 1,5 degré Celsius au-dessus des niveaux pré-industriels.

La limite de 1,5 degré Celsius constitue une ligne de défense considérablement plus sûre contre les pires impacts du changement climatique.

De plus, l'accord vise à renforcer la capacité à répondre aux conséquences du changement climatique.

Pour atteindre ces objectifs ambitieux et d'envergure, des flux financiers adéquats seront mis en place, rendant ainsi possible une action plus robuste des pays en développement et des plus vulnérables, en harmonie avec leurs objectifs nationaux.

L'Accord englobe tous les éléments pour faire avancer l'action climatique

L'Accord de Paris et les résultats de la conférence climatique de l'ONU (COP21) couvrent tous les domaines primordiaux identifiés comme essentiels à une conclusion emblématique:

  • Atténuation - réduire les émissions suffisamment vite pour atteindre l'objectif de température
  • Un système de transparence et de bilan mondial - comptabilité de l'action climatique
  • Adaptation - renforcer la capacité des pays à faire face aux impacts climatiques
  • Pertes et dommages - renforcer la capacité à se remettre des impacts climatiques
  • Soutien - dont les financements pour que les nations construisent des avenirs propres et résilients

En plus d'établir un objectif à long terme, les pays devront atteindre le point culminant de leurs émissions dès que possible et continuer à présenter des plans nationaux d'action climat qui détaillent leurs futurs objectifs de lutte contre le changement climatique.

Cela fait suite à l'élan de l'effort sans précédent qui a vu jusqu'ici 188 pays contribuer leurs plans d'action climat au nouvel accord, ce qui va considérablement ralentir le rythme des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Le nouvel accord établit également le principe que les plans climat nationaux à venir ne seront pas moins ambitieux que ceux qui existent déjà, ce qui signifie que ces 188 plans d'action climat fournissent un plancher ferme et le fondement d'une ambition plus élevée.

Les pays soumettront des plans climat mis à jour - nommés contributions déterminées au niveau national (NDC, en anglais) - tous les cinq ans, augmentant ainsi leur ambition à long terme de façon constante.

L'action climatique sera également avancée dans la période pré-2020. Les pays continueront à s'engager dans un processus portant sur les possibilités d'atténuation et mettront l'accent sur les possibilités d'adaptation. En outre, ils travailleront à définir une feuille de route claire pour atteindre les 100 milliards de dollars de financement climatique d'ici 2020.

Ceci est souligné davantage par le système robuste de transparence et de comptabilité de l'accord, qui apportera plus de clarté sur les efforts de mise en œuvre des pays, avec une flexibilité pour les pays de capacités différentes.

L'accord renforce le soutien aux nations en développement

L'Accord de Paris comprend un soutien adéquat aux nations en développement et établit un objectif global pour renforcer l'adaptation au changement climatique de manière significative grâce au soutien et à la coopération internationale.

Les efforts d'envergure et ambitieux déjà entrepris par les pays en développement pour construire des avenirs propres et résilients au climat seront soutenus par le financement accru des pays développés et par les contributions volontaires des autres pays.

Les gouvernements ont décidé qu'ils travailleraient à la définition d'une feuille de route claire pour faire augmenter le financement climatique à 100 milliards de dollars des États-Unis d'ici 2020 tout en fixant un nouvel objectif sur l'approvisionnement de financements à partir du plancher des 100 milliards de dollars.

La coopération internationale en matière de technologies sûres pour le climat et le renforcement des capacités pour lutter contre le changement climatique dans le monde en développement sont aussi renforcés par le nouvel accord.

Signature de l'Accord de Paris

Après son adoption par la COP (Conférence des Parties), l'Accord de Paris sera déposé aux Nations Unies à New York et ouvert le 22 avril 2016, Journée de la Terre-Mère, pour une durée d'un an afin d'être signé.

L'accord entrera en vigueur après que 55 pays comptant pour au moins 55% des émissions mondiales auront déposé leurs instruments de ratification.

Voir le texte de l'accord

Pour en savoir plus...

Publié le 14/12/2015




Nous suivre
Agenda
<< Juillet 2024 >>
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
Parutions
La politique industrielle de l’UE en matière d’hydrogène renouvelable
Performances et gouvernance des filières à responsabilité élargie du producteur
Plan National Integre Energie - Climat (PNIEC) de la France
Changement climatique : nous ne sommes pas prêt⸱es !
Nominations
France gaz
MARTIN Frédéric
MTECT
HUET Brice
Ministère de l'Agriculture
GUTTON Martin
IGEDD - MTECT
Inspectrice·eur·s généraux de l'environnement et du développement durable