Devenir membre
Accueil > Actualités > Actualité détail
News
Activités Afite
Communiqués de presse
Agenda
Nominations


L'AFITE est membre de


Ils soutiennent l'AFITE

Objectif ZAN : projet d'arrêté pour les projets d'envergure nationale ou européenne d'intérêt général majeur

Un projet d'arrêté relatif à la mutualisation nationale de la consommation d'espaces naturels, agricoles et forestiers des projets d'envergure nationale ou européenne d'intérêt général majeur est en consultation publique jusqu'au au 2 mai 2024, dans la perspective d'une publication avant la fin du mois de mai.

La loi n° 2021-1104 du 22 août 2021 portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets, dite Climat et résilience, a fixé l’objectif d’atteindre le « zéro artificialisation nette » (ZAN) des sols en 2050, avec un objectif intermédiaire de réduction de moitié de la consommation d’espaces naturels, agricoles et forestiers (ENAF) dans les dix prochaines années. Cette trajectoire progressive est à décliner territorialement dans les documents de planification et d’urbanisme.

La loi n° 2023-630 du 20 juillet 2023 visant à faciliter la mise en œuvre des objectifs de lutte contre l’artificialisation des sols et à renforcer l’accompagnement des élus locaux porte diverses adaptations pour faciliter la territorialisation des objectifs. Il est prévu un dispositif permettant que la consommation d’ENAF emportée par les projets d’envergure nationale ou européenne (PENE) présentant un intérêt général majeur soit comptabilisée au niveau national, et non au niveau régional ou local. Ces projets sont listés par un arrêté du ministre en charge de l’urbanisme.

Pour la période 2021-2031, un forfait national de 12 500 hectares est déterminé par la loi dont 10 000 hectares font l’objet d’une péréquation entre les régions couvertes par un schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET) au prorata de leur objectif de consommation sur la même période, tel que défini au 3° du III de l’article 194 de la loi Climat et résilience. La loi prévoit qu’un arrêté du ministre en charge de l’urbanisme précise cette prise en compte.

Pour tenir compte du forfait national, l’article 1er du présent arrêté précise que, pour les régions couvertes par un SRADDET, l’objectif, après péréquation, est de réduire de l’ordre d’au moins 54.5 % leur consommation d’ENAF sur la période 2021-2031 par rapport à leur consommation constatée pour la période 2011-2021.

Les catégories de projets pouvant être qualifiés de projets d’envergure nationale ou européenne sont précisées au 7° du III de l’article 194 susmentionné. Conformément au i) du même 7°, l’article 2 du présent arrêté précise la catégorie relative aux opérations de construction ou d’aménagement de postes électriques de tension supérieure ou égale à 220 kilovolts.

L’article 3 prévoit qu’à l’annexe I de l’arrêté est établie une première liste de projets d’envergure nationale ou européenne qui présentent un intérêt général majeur. Des informations relatives à ces projets, notamment leur localisation (communes), sont mises en ligne sur une plateforme dédiée accessible via l’observatoire de l’artificialisation des sols mentionné à l’article R. 101-2 du code de l’urbanisme.

L’article 4 prévoit qu’une annexe II mentionne à titre indicatif des projets susceptibles d’être identifiés dans l’annexe I à l’occasion d’une modification du présent arrêté, sous réserve des conditions prévues par la loi. Les informations disponibles à la date du présent arrêté ne permettent pas de statuer quant à leur inscription dans l’annexe I.

Cet arrêté ministériel peut être révisé à tout moment et en tant que de besoin.

L’État assure par ailleurs le suivi de la consommation effective emportée par ces projets dans le cadre du rapport national qu’il établit tous les cinq ans en application de l’article 207 de la loi Climat et résilience.

En cas de dépassement du forfait susmentionné, le surcroît de consommation ne peut être imputé sur l’enveloppe des collectivités territoriales ou de leurs groupements.

 

Les annexes du projet d’arrêté recensent les 464 projets concernés, tous consultables via une carte interactive en ligne. L’ensemble des projets retenus s’articulent en 2 listes. La liste 1 recense ainsi 167 projets. Ce sont les projets dont les caractéristiques sont bien définies et dont le calendrier est certain. La liste 2 identifie les projets pour lesquels les informations disponibles à ce jour ne permettent pas leur inscription en liste 1, notamment au regard d’incertitudes quant à leur nature, la réalisation effective du projet ou la consommation d’espaces qu’ils emportent sur la période 2021-2031.

Ces projets d’envergure, ainsi que le dispositif dans lequel ils s’inscrivent, permettent de concilier développement économique et territorial d’une part, et transition écologique d’autre part, en faveur d’un aménagement durable du pays.

A titre d’exemple :

  • Le grand port maritime de Dunkerque (région Hauts-de-France) sur la commune de Dunkerque ;
  • Le centre nucléaire de production d’électricité EPR2 sur la commune de Penly (région Normandie) ;
  • La gigafactory d’électrolyseurs portée par la société McPhy sur la commune de Fontaine (région Bourgogne Franche-Comté) ;
  • L’opération d’intérêt national de la Guyane.

 

 

 

Lien vers la plateforme dédiée aux PENE : https://cartagene.CEREMA.fr/portal/apps/dashboards/60d056361a1647b7a268a0d8035c23c4

Pour plus d’informations sur la lutte contre l’artificialisation des sols :
https://www.ecologie.gouv.fr/artificialisation-des-sols
https://artificialisation.developpement-durable.gouv.fr/

Pour en savoir plus...

Publié le 15/04/2024




Nous suivre
Agenda
<< Juillet 2024 >>
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
Parutions
Mobiliser pour accélérer : la planification écologique
État des lieux et perspectives de déploiement du CCUS en France » (juillet 2024)
Accélérer la transition écologique avec les achats
Rapport annuel 2023 de l'Autorité environnementale
Nominations
MTECT
HUET Brice
Ministère de l'Agriculture
GUTTON Martin
IGEDD - MTECT
Inspectrice·eur·s généraux de l'environnement et du développement durable
DREAL Grand Est
HOELTZEL Marc