Devenir membre
Accueil > Actualités > Actualité détail
News
Activités Afite
Communiqués de presse
Agenda
Nominations


L'AFITE est membre de


Ils soutiennent l'AFITE

Point d’étape du Conseil national de l’industrie sur la planification écologique

Réuni ce 23 juin, le Conseil national de l’industrie a présenté les principaux chantiers déjà mis en œuvre afin de verdir l’industrie française. Des fonds sont mobilisés pour accélérer ce verdissement, et des solutions mises en place pour faciliter l’implantation des sites décarbonés et favoriser l’emploi et la formation.

Le Conseil national de l’industrie est composé de représentants des entreprises industrielles, de représentants des salariés, de personnalités qualifiées et de représentants des pouvoirs publics. Le CNI est devenu un levier majeur d’évolution des secteurs industriels et de déploiement des politiques publiques industrielles, au travers des 19 Comités stratégiques de filières (CSF) qui le composent.

Depuis plusieurs mois déjà, via le projet de loi industrie verte, porté par le ministère de l’Économie et actuellement présenté au Parlement, et via des actions de décarbonation des sites industriels les plus émetteurs, la décarbonation de l’industrie est devenue une politique prioritaire. Des efforts supplémentaires sont désormais engagés pour atteindre les objectifs fixés par l’Accord de Paris. 

Dans ce cadre, le Gouvernement ouvre une consultation publique sur un projet de stratégie CCUS (Captage, stockage, utilisation du CO2) jusqu’au 29 septembre 2023.

 

Un milliard d'euros avec les appels d'offres de France 2030 lancés en 2023 pour accélérer la décarbonation

Pour atteindre l’objectif de réduction des émissions industrielles d’ici 2030, les dispositifs de soutien aux technologies matures de décarbonation se poursuivent et sont complétés par des soutiens à des projets de plus grande ampleur et utilisant des technologies qui présentent un stade de développement précoce.

Trois appels d’offres sont ouverts, dont deux nouveaux appels d’offres dans le cadre de France 2030 :

Appels d'offres Objectif Date des relèves
Appel d’offres BCIAT  Accompagner l’industrie dans la production de chaleur à base de biomasse notamment des chaudières et générateurs d’air chaud.  28 septembre 2023 
Appel d’offres DECARB-IND  Soutenir les procédés de décarbonation pour des projets d’ampleur intermédiaire. 12 décembre 2023 
Appel d’offres DECARB-IND+  Soutenir les grands projets industriels de décarbonation ou d’efficacité énergétique. 12 décembre 2023 

Réindustrialisation : des solutions pour rendre disponible rapidement le foncier industriel

La forte dynamique de réindustrialisation que connait la France depuis six ans risque de se heurter à la tension grandissante sur la disponibilité de foncier adapté aux activités industrielles.

La France doit donc se doter d’un stock stratégique à la hauteur des enjeux de la réindustrialisation. Pour cela, deux leviers prioritaires ont été identifiés dans le cadre des travaux du projet de loi Industrie verte

  • mettre à disposition des sites pré-aménagés pour accueillir de nouvelles implantations, 
  • et réhabiliter des friches industrielles. 

Les trois mesures ci-dessous visent à les actionner :

Mobiliser le Fonds Vert pour réhabiliter plus de friches industrielles   

Le cahier des charges Fonds Vert sera modifié pour mieux accompagner les projets de réhabilitation de friches visant à permettre l’implantation de nouvelles activités industrielles. 

Accompagner la mobilisation de foncier sur les grands ports maritimes 

Les grands ports maritimes (Dunkerque, Fos-sur-mer, Le Havre, etc.) constituent une réserve de foncier particulièrement stratégique pour des usages industriels, en raison de leur connexion avec les grands flux logistiques mondiaux. Afin d’accueillir de nouvelles implantations, jusqu’à 1 300 hectares de foncier doivent y être pré-aménagés afin d’accueillir de nouvelles activités industrielles. 

Préparer 50 sites pour accueillir des implantations industrielles 

Afin d’accompagner la mise à disposition de sites prêts à accueillir des activités industrielles, c’est-à-dire pré-aménagés et où les démarches administratives ont été anticipées, des financements doivent être proposés. Aux côtés de l’État et des collectivités, la Banque des territoires va investir d’ici à 2027 un milliard d’euros pour l’industrie verte.

Des attentes fortes en termes d’emploi et de compétences dans l’industrie 

L’industrie est confrontée à de forts enjeux sur le sujet de l’emploi et des compétences. Aujourd’hui, ce secteur doit relever un triple défi

  • renforcer l’attractivité des métiers et renforcer l’offre de service du Service Public de l’Emploi à l’égard du secteur industriel,
  • orienter davantage l’effort de formation vers les enjeux de transitions écologique et numérique,
  • accompagner les filières et les entreprises pour leur permettre de faire face aux différentes mutations. 

Plusieurs solutions sont abordées pour tenter d’y répondre :

Étendre le plan « viviers de recrutements » à une douzaine de métiers-clés de l’industrie 

Depuis fin 2022, chaque agence Pôle emploi doit constituer un groupe de demandeurs d’emploi, disponibles immédiatement, intéressés pour occuper un emploi dans un métier donné et ayant les compétences indispensables à l’exercice du métier ou en capacité de les exercer moyennant une adaptation rapide (formations préalables à l’embauche). Dans le cadre du projet de loi Industrie verte, ces viviers vont désormais être étendus à 12 métiers-clés de l’industrie, identifiés comme particulièrement en tension dans quasiment tous les bassins d’emploi industriels. 

Orienter l’effort de formation dans le développement des compétences d’avenir de l’industrie à travers le plan France 2030 et le FNE-Formation 

  • L’AMI Compétences et métiers d’avenir de France 2030 a été lancé pour répondre aux besoins des entreprises en matière de formation et de compétences nouvelles pour les métiers d’avenir, en particulier ceux liés à la transition écologique. Pour la deuxième saison qui s’ouvre en juin 2023, une enveloppe de 700 millions d’euros est prévue pour poursuivre la transformation de l’appareil de formation.
  • Le FNE-Formation : ce dispositif d’aide à la formation permet d’aider toutes les entreprises éligibles à renforcer les compétences de leurs salariés. Le FNE-Formation se réoriente en 2023 et cible en priorité le financement de formations permettant d’accompagner les transitions écologiques et numériques. 

Accompagner les entreprises industrielles pour faire face aux mutations 

  • Les engagements de développement de l’emploi et des compétences (EDEC) permettent d’accompagner branches, filières et secteurs d’activité pour anticiper les effets des mutations économiques, technologique ou écologiques sur les emplois, les métiers et les compétences. Les ingénieurs, chercheurs, techniciens supérieurs et agents de maîtrise feront partie des métiers les plus recherchés en termes de volume. 
  • Le dispositif Transitions collectives (Transco) : Co-construit avec les organisations syndicales et patronales, le dispositif Transitions collectives a pour but d’aider les employeurs et les salariés à faire face aux mutations qui peuvent impacter le modèle et l’activité de leur entreprise, en favorisant la mobilité des salariés positionnés sur des métiers fragilisés. En 2023, ce sont 130 salariés qui s’engageront dans une formation de reconversion vers l’industrie des batteries (et 300 personnes en 2024) pour une prise en charge par l’État qui s’élève à 850 000 euros. 

L’engagement de l’industrie en faveur de la mixité de genre 

Le collectif IndustriELLES, a été officiellement relancé cette année. Initiative créée en 2019 par Agnès Pannier-Runacher, au sein du Conseil nationaI de l’industrie, ce collectif a pour objectif de mobiliser des acteurs de l’industrie pour agir en faveur de la mixité de genre. 

En savoir plus sur le collectif IndustriELLES

 

Pour en savoir plus...

Publié le 29/06/2023




Nous suivre
Agenda
<< Juillet 2024 >>
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
Parutions
La politique industrielle de l’UE en matière d’hydrogène renouvelable
Performances et gouvernance des filières à responsabilité élargie du producteur
Plan National Integre Energie - Climat (PNIEC) de la France
Changement climatique : nous ne sommes pas prêt⸱es !
Nominations
France gaz
MARTIN Frédéric
MTECT
HUET Brice
Ministère de l'Agriculture
GUTTON Martin
IGEDD - MTECT
Inspectrice·eur·s généraux de l'environnement et du développement durable