Devenir membre
Accueil > Publications > Publication détails


L'AFITE est membre de


Ils soutiennent l'AFITE

Rapport planète vivante 2022

RAPPORT PLANÈTE VIVANTE 2022 - POUR UN BILAN « NATURE » POSITIF

Le rapport Planète Vivante du WWF révèle une baisse dévastatrice de 69% des populations d'animaux sauvages vertébrés en moins de cinquante ans

Les populations de vertébrés étudiés sur plusieurs décennies - poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles - ont chuté de 69% en moyenne entre 1970 et 2018. Un nouveau constat alarmant que dévoile le rapport Planète Vivante 2022, une analyse scientifique réalisée tous les deux ans par le WWF sur la santé de notre planète et l'impact de l'activité humaine. À cette occasion, le WWF France présente ses recommandations et lance un appel pour inciter les gouvernements à inverser la tendance lors de la Convention sur la diversité biologique COP15.

Dans son rapport, le WWF s'appuie sur l'Indice Planète Vivante, calculé avec la Société zoologique de Londres (ZSL) à partir de données scientifiques collectées sur 32 000 populations de plus de 5 230 espèces de vertébrés. Les conclusions sont alarmantes : entre 1970 et 2018, le déclin moyen des populations de vertébrés est de 69%. Ce chiffre était de 68% en 2020 et de 60% en 2018. Gorilles des plaines, tortues luth, dugong, requins, coraux, rainettes... les icônes de la biodiversité aussi précieuses qu'indispensables à l'équilibre de nos écosystèmes diminuent à un rythme alarmant.

Cette année, le rapport Planète Vivante démontre que si nous ne parvenons pas à limiter le réchauffement à 1,5 °C, le changement climatique deviendra la principale cause de perte de biodiversité au cours des prochaines décennies. La hausse des températures entraîne déjà des phénomènes de mortalité massive, ainsi que des extinctions d'espèces.

La tortue luth, la plus grande tortue du monde, en est le parfait exemple. Les travaux récents montrent que la population de tortues luth se raréfie de façon très rapide avec une chute de 60% de sa population de l'atlantique nord. Dans l'ouest de la Guyane, la tendance est pire avec une perte de plus de 95% en vingt ans. De nombreuses menaces pèsent sur les tortues luth. La pêche illégale est la première cause de disparition des femelles adultes capturées accidentellement dans des filets. S'ajoute à cela le changement climatique, qui augmente à la fois l'érosion des plages et la température du sable qui modifie le sex-ratio des jeunes tortues et risque ainsi de porter le coup fatal à cette espèce déjà fragilisée.



Auteur : WWF - ZSL
Editeur : WWF
Année : 2022
13 octobre 2022
118 pages

Lien : https://www.wwf.fr/sites/default/files/doc-2022-10/LPR%202022%20VFINAL_Page_pageBD.pdf


Publié le 14/10/2022




Nous suivre
Agenda
<< Janvier 2023 >>
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
Parutions
Artificialisation des sols : quels avenirs pour les maisons individuelles ?
Quelle insertion professionnelle pour les jeunes formés dans le domaine environnemental ?
Quelles politiques pour favoriser l’évolution de la société vers la sobriété ?
Du sol au foncier, des fonctions aux usages, quelles politique foncière ?
Nominations
Groupe LIEBOT
KLOTZ  Christophe
Groupe RAJA
THIECK Brigitte
SUEZ Smart & Environmental Solutions
VILLOSLADA Patricia
Coca-Cola
HICHRI Hédi