Devenir membre
Accueil > Actualités > Actualité détail
News
Activités Afite
Communiqués de presse
Agenda
Nominations


L'AFITE est membre de


Ils soutiennent l'AFITE

Un ministre sous haute surveillance...

L'arrivée de François de Rugy au Ministère de la Transition écologique et solidaire doit être saluée moins par rapport à sa personnalité et aux circonstances du changement, le départ précipité de Nicolas Hulot, que par les premières mesures annoncées et la nouvelle approche, semble-t-il, de l'équipe montante... A en juger par le volume des crédits proposés au vote des parlementaires pour l'année 2019 et affectés au MTES, celui-ci serait doté de 34,2 milliards d'euros et son budget augmenté de 3,1 %, les objectifs de la Loi pour la Transition énergétique et de la Croissance verte étant ainsi dans la ligne de mire du nouveau ministre.

Toute la question réside, une fois la loi votée, dans la répartition des crédits notamment par rapport aux objectifs fixés dans la LTECV, la loi fondatrice de la nouvelle énergie en France, face au dérèglement climatique.

On ne peut s'empêcher tout d'abord de rapprocher les orientations du nouveau ministre des propositions émises dans le récent rapport du Conseil économique, social et environnemental intitulé «Comment accélérer la transition énergétique ?», publié en février 2018 et auquel l'AFITE a consacré un petit déjeuner le 23 mai dernier. Ce rapport préconisait en particulier de lever les obstacles au développement des EnR. Les récentes propositions dans le domaine du repowering du parc éolien en sont une illustration. Bien d'autres priorités étaient contenues dans ce rapport (ferroutage, performance énergétique, suivi plus précis des actions et des résultats etc.). La Secrétaire d'Etat Brune Poirson avait pris acte de ces propositions et promis d'en faire bon usage lors de son intervention à la tribune du CESE , lors de la présentation du rapport.

De plus, la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) dont le débat public s'est achevé le 30 juin dernier, contient de très nombreuses propositions que la nouvelle équipe devra prendre en compte, en particulier par rapport aux objectifs qu'il faut impérativement maintenir, à la transparence des décisions et à la cohérence des actions menées.

Tout cela désormais sous le regard éclairé et vigilant de la société civile qui s'est emparé du sujet et veut désormais faire entendre sa voix. Les récentes manifestations visant à accélérer la transition énergétique et à mettre en place ce qui a été décidé, en sont l'illustration. On ne peut qu'applaudir à ce sursaut tant espéré de Nicolas Hulot !

Car l'opinion à cet égard est la meilleure garante de cette transformation de la société, vers une plus grande sobriété énergétique, un meilleur respect de l'environnement et de la biodiversité, le développement raisonné des énergies renouvelables dans un cadre européen.

La tâche du nouveau ministre est lourde. Elle implique des qualités de ténacité, de volontarisme et de courage (retour de l'éco-taxe, augmentation des taxes sur le diesel...).

La bienveillance de l'opinion et sa compréhension du problème du changement climatique, c'est-à-dire de chacun des citoyens, lève bien des obstacles et des réticences. Une nouvelle ère de consensus serait-elle en train de naître ?

L'AFITE en tous cas organisera elle-même en 2019 plusieurs événements en lien avec cette question de la transition énergétique. Nous initions la série par un colloque le 25 octobre sur la valorisation « matière » et énergétique des eaux usées.

Car nous aussi voulons être des acteurs vigilants et des témoins de cette transformation en cours.

 

Paul Carriot
Vice-président de l'AFITE

 


Publié le 25/09/2018 par Paul Carriot - Vice-président de l'AFITE




Nous suivre
Agenda
<< Décembre 2018 >>
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
Parutions
ISO Survey 2017
Comment mieux déconstruire et valoriser les déchets du BTP ?
Emissions Gap Report 2018
10 dispositifs de réemploi-réutilisation d'emballages ménagers en verre
Nominations
SNCF
CHAMBON-DIALLO Sophie
APECITA
KEROMNES Gilbert
IRSN
BELLIN Marie-France
MTES
Cabinet d'Emmanuelle Wargon